publié le 25/11/14Barbara, élève d'Argentine

Barbara JUSTER


Barbara est une jeune Argentine venue en France par amour de la langue française, et sous l’influence de ses frères, deux musiciens qui ont fait une tournée dans notre pays il y a quelques années. Elle habite une petite ville proche de Buenos Aires.

« J’ai découvert la France en commençant par Paris. Quelques jours m’ont permis de voir tous les monuments célèbres, de la Tour Eiffel à Notre Dame et Versailles. C’était extraordinaire d’être là, au milieu d’une ville marquée par l’histoire. Nous n’avons pas cela en Argentine. Par contre, les immeubles du XIXè siècle sont les mêmes qu’à Buenos Aires, j’avais l’impression de retrouver certaines rues de notre capitale. »

Barbara a ensuite été accueillie par une famille française habitant Yvré le Polin.
« C’était une vraie vie de famille, avec deux petits garçons de 12 et 8 ans, je suis comme une grande sœur. Pendant le week-end nous allons visiter des régions différentes, j’ai vu le Mémorial de Caen, nous sommes allés au bord de la mer à St Hilaire, où la famille d’accueil possède une maison de vacances, nous sommes retournés à Paris, et puis à Tours et nous avons visité plusieurs châteaux de la Loire ».

Le choc le plus important pour Barbara fut un choc culinaire. « Les repas sont très bons, mais au début, j’avais toujours faim. En Argentine, nous faisons cinq ou six repas par jour ; peu à la fois, mais souvent, c’est meilleur pour la santé, nous ne sommes pas affaiblis par le manque de calories. »

L’autre aspect difficile fut l’intégration. Arrivant au lycée, ne connaissant personne, n’ayant pas encore la maîtrise de la langue, Barbara a trouvé très difficile son premier mois.
« En Argentine, on ne laisse jamais une personne seule, quand on voit quelqu’un qui est seul, on va lui parler, on l’intègre dans un groupe. Ici c’est différent. J’avais du mal à comprendre, à parler. Mais je me suis dit que j’étais venue pour apprendre, il fallait que l’expérience soit positive. J’ai fait des efforts pour progresser et je suis allée vers les autres. »
Et en effet aujourd’hui Barbara comprend parfaitement, s’exprime avec facilité et s’est fait des amies dans sa classe qu’elle voit pendant le week-end.

Le rythme quotidien de travail a été aussi un sujet d’étonnement. « En Argentine, une journée au lycée ne ressemble à aucun autre, l’emploi du temps est différent et après les cours qui se terminent vers 12h ou 15h au plus tard, on fait des activités diverses ». Le sport a manqué à Barbara, qui a l’habitude d’en faire au minimum trois fois par semaine.

Le séjour se termine. « Ce fut une expérience intéressante, enrichissante, même si ma famille et mes amis m’ont manqué ». Mais Barbara gardera des liens avec les amis qu’elle s’est fait en France et un souvenir formidable de son passage sur le Vieux Continent.

C’est une jeune fille douée d’une grande volonté, intelligente et sympathique. Nous avons été heureux de l’accueillir et nous aurons plaisir à recevoir de ses nouvelles et à suivre le cours de ses études qui la mènent vers la Biotechnologie

Liste des photos